Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche





Accueil > Les enseignements > PSE > PSE : Prévention - Risques > Prévention des risques > Grande distribution : Un secteur en mouvement

Grande distribution : Un secteur en mouvement

photoHypermarchés, supermarchés, supérettes, drives... La grande distribution figure parmi les acteurs majeurs de l'activité économique française. Si ce secteur demeure marqué par une sinistralité importante, l'effort de prévention engagé depuis quelques années commence à porter ses fruits.
Le secteur de la Grande distribution représente environ 500 000 salariés en France, répartis entre près de 1 700 hypermarchés, 9 200 supermarchés et 4 800 « supérettes ». En ajoutant le « hard-discount » et les commerces de détail, il rassemble 30 000 points de vente et 750 000 personnes. D'après le ministère du Travail, 29,7 % des salariés du secteur (composés à 84,3 % de femmes) travaillaient à temps partiel en 2013. En 2010, plus de 29 000 accidents du travail avec arrêt ont été enregistrés dans les hypermarchés et supermarchés. Pour le secteur, cela représente plus de 2,27 millions de journées de travail perdues. Par ailleurs, la grande distribution est le secteur du régime général qui enregistre le plus grand nombre de troubles musculosquelettiques (TMS).


Un effort de prévention important

Depuis des années, le réseau Assurance maladie – risques professionnels (CnamTS, Carsat / Cramif / CGSS, INRS) déploie des moyens importants en direction de ce secteur, afin de mieux prévenir l'exposition aux risques professionnels. Les chiffres commencent à parler : l'indice de fréquence des accidents du travail a baissé de 3 points dans les supermarchés et de 4,9 points dans les hypermarchés, entre 2008 et 2012. Les TMS, qui représentent près de 98 % des maladies professionnelles du secteur, connaissaient une baisse de 4,3 %. Par ailleurs, certaines mesures mises en place dans le cadre du Plan national d'actions concertées (PNAC 2009-2013) commencent seulement à porter leurs fruits. Quatre grandes actions ont été menées : pour prévenir les TMS liés aux opérations de mise en rayons de produits lourds, tout d'abord, les établissements ont été incités à s'équiper de transpalettes électriques à haute levée. Ensuite, la manutention des charges lourdes aux caisses a été limitée avec l'application de la recommandation R 440, visant à proscrire la manipulation des produits ayant un poids supérieur à 8 kg par les personnels d'encaissement. Des évaluations de la prévention des risques dans les réserves et de l'appropriation de référentiel normatif ont également été conduites pour réduire les risques liés à la manutention manuelle. Enfin, la réduction de la hauteur des palettes a permis de faire disparaître les manutentions à plus de 1,80 mètre de hauteur (R 461). Un « socle de prévention » à prendre en compte lors de la construction, l'aménagement ou l'agrandissement des magasins a été défini et diffusé aux établissements : pose de revêtements de sol antidérapants et de baies vitrées pour les laboratoires et les chambres froides, mise en sécurité des quais de déchargement… Une mobilisation rapide du réseau Assurance maladie – Risques professionnels a également permis de faire face au développement des « drives », avec l'élaboration d'un référentiel sur la conception des lieux et situations de travail, ainsi que la réalisation d'un guide de prévention des risques professionnels.


Accompagner et outiller les entreprises

La branche AT/MP s'est aussi organisée afin de suivre au plus près les enseignes du secteur de la grande distribution. Des correspondants d'enseignes sont chargés, au niveau national, d'accompagner plus précisément chaque acteur. Le secteur a progressé sur des aspects techniques, mais aussi au niveau des organisations internes. Un grand groupe s'est ainsi doté, au niveau national, d'une direction de la santé au travail, ainsi que d'un réseau d'animateurs de sécurité. Un autre déploie, au sein de sa direction « Qualité et développement durable » des correspondants du pôle Santé au travail en régions... En tout, quinze « grandes enseignes » et six « grands franchisés » ont bénéficié au niveau national, de l'appui d'au moins un ingénieur conseil du réseau Prévention. Il est par ailleurs à noter qu'un grand nombre d'entreprises du secteur sont visées par les actions mises en oeuvre dans le cadre du programme « TMSPros ». Toutes les actions menées ont donné lieu à la publication de documents utilisables par l'ensemble des acteurs concernés. Parmi ceux-ci, les recommandations de la CnamTS ainsi que les brochures de l'INRS et les publications des caisses régionales qui rassemblent prescriptions techniques, textes de référence et exemples de bonnes pratiques : conception des mobiliers, conditionnement des produits, équipements de manutention, prévention des risques liés aux travaux en hauteur, organisation du travail...

Etienne

Auteur: Etienne

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires ( 0 )

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Devoir Tale Bac pro - Appliquer la démarche d'approche par le travail

Cette ressource est proposée par Madame Sylvie GUIGON (LP de Beauregard) - PSE...

Lire la suite